Qu’est-ce que le travail de groupe?

Faites 4 triangles équilatéraux en déplaçant 2 allumettes (qui doivent rester sur le schéma)

Faites 4 triangles équilatéraux en déplaçant 2 allumettes (qui doivent rester sur le schéma)

Par Muriel Epstein

Les deux jours de participation à l’université d’été du GFEN étaient enthousiasmants.

Le GFEN, groupe français d’éducation nouvelle, n’est pas un mouvement si nouveau. Il s’est créé en 1922, après la première guerre mondiale. Il n’empêche qu’en deux jours, j’ai appris beaucoup de choses et je ne résiste pas au plaisir de les partager.

Ce que j’ai appris de plus important, à mon sens, c’est les conditions de réalisation d’un vrai travail de groupe, et la différence avec un travail d’équipe.

  • Le travail d’équipe, c’est lorsque des personnes ont chacune une tâche propre. Le travail à la chaine peut être un travail d’équipe.
  • Le travail de groupe, c’est lorsque tout le monde participe à la construction de la solution.

Or, pour cela, il faut absolument que tout le monde, vraiment tout le monde, puisse apporter un petit quelque chose au collectif. Un élève (ou un adulte) qui n’aurait rien à dire lors d’un travail de groupe ne pourra plus participer et se mettra en retrait.

Ainsi, pour l’ensemble des activités, le GFEN propose plusieurs temps (et suggère fortement de ne jamais donner d’exercice trop simple) :

  • Temps 1: réflexion individuelle, chacun cherche et doit pouvoir amener quelque chose
  • Temps 2: mise en commun par petit groupe (3 à 5), chacun apporte ses éléments de réponse
  • Temps 3: chaque groupe explique aux autres sa démarche et où il en est

Il y a certainement un temps de synthèse, etc… mais ce qui m’intéresse c’est que le travail de groupe commence par un temps individuel, obligatoire, systématique, et que ce temps est précieux pour que tout le monde s’investisse et qu’il s’agisse d’un travail de groupe et non d’équipe ou individuel.

Les ateliers proposés lors de l’université d’été permettaient aussi de réfléchir à ce qu’une aide « individualisée » pouvait apporter ou, au contraire, empêcher pour un élève.

Ne pouvant reproduire l’expérience que j’ai vécue sans la déflorer, je vous laisse méditer sur le fait qu’une aide individualisée puisse être gênante pour un élève au lieu d’être positive même si elle semble efficace à court terme.

Pour moi, l’expérience de travail de groupe entre adultes est un succès, et d’après les témoignages des enseignants présents, elle fonctionne très bien; j’ai hâte de l’essayer avec mes étudiants à l’université ou avec les jeunes qui viendront à Transapi! Il ne manquerait plus que ce soit réservé aux tout petits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s