Le numérique pallie certains handicaps

Par Muriel

 

Théodore (prénom modifié), 18 ans, a un handicap de type « bégaiement » assez lourd. Il a été très stigmatisé au début de sa scolarité.

Pourtant, son cerveau fonctionne tout à fait et si l’oral est un exercice difficile, à l’écrit, il rédige de longs mails structurés sans faute d’orthographe.

Théodore a été orienté en bac pro vente (parfois on se demande vraiment ce qui passe par la tête des gens pour choisir une telle orientation) mais il est tombé sur une super équipe dans son lycée professionnel qui l’a aidé à revenir en filière technologique.

Maintenant il cherche à passer un bac littéraire car la littérature et ce qu’il connait de la philosophie lui font envie.

Nous allons l’accompagner dans cette voie.

Pour ses examens, il répondra avec un ordinateur. Pour Théodore, les exercices à distances ou par mail sont une chance car à l’écrit, il est dans son élément!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s